Contact KotoFrançais GenkiEnglish Mayu日本語

Que peut-on voir dans la préfecture de Fukushima?

Fukushima s'est tristement fait connaître dans le monde lors de l'accident nucléaire qui a suivi le puissant tremblement de terre du Tōhoku, le 11 mars 2011. Depuis, la région essaie de se reconstruire et d'attirer de nouveau les touristes. Fukushima est en particulier réputée pour ses pêches, les Kitakata Rāmen et le Katsu-don à la sauce Aizu. Vous pourrez découvrir des résidences de samurai, à Aizuwakamatsu, une ville-étape de l'époque d'Edo (Ōuchi-juku) et de magnifiques paysages à Urabandai.

Dans la ville de Urabandai

Lac Hibara-ko

L'éruption du mont Bandai-san (alt. 1816m), a créé de nombreux lacs et étangs, dont le lac Hibara-ko, parsemé d'îlots, qui est le plus large de la zone de Urabandai. Le spectacle est enchanteur en toute saison. Il est possible de faire une croisière sur le lac de fin-avril à début-novembre. Vous pourrez également pêcher des perches et des éperlans (hiver), camper, faire de la randonnée ou découvrir les produits locaux au Michi-no-Eki Urabandai.

Dans la ville de Shimogō

Ville-étape Ōuchi-juku

Ōuchi-juku était une ville-étape florissante au 17ème siècle. Les maisons traditionnelles aux toits de chaume de l'époque d'Edo sont aujourd'hui classées. A l'intérieur, vous y découvrirez différents objets du quotidien de l'époque, dont le irori (âtre central carré creusé dans le sol au milieu d'une pièce). Une vue magnifique du village vous attend depuis le sanctuaire Takakura-jinja. Essayez aussi les spécialités locales, comme les negi-soba, des soba à consommer à l'aide d'un poireau (negi) en lieu et place de baguettes, le tochimochi, une friandise à base de pâte de riz (mochi) et des fruits comestibles du marronnier du Japon (Aesculus turbinata), ou encore les shingoro, des boules de riz, enveloppées de miso et de sésame, grillées au charbon de bois.

Dans la ville de Aizu-wakamatsu

Aizu Buke Yashiki

Ce site historique présente des réconstitutions de résidences de samurai de l'époque d'Edo. Vous verrez également la résidence d'un ancien conseiller, Saigō Tanomo, un bureau de magistrat et une réplique de la maison de thé Rinkaku du château Tsuruga-jō. Un musée présente la vie des samurai et la guerre civile de Boshin (1868-69) qui opposa, après la restauration de Meiji, l'ex-armée shogunale et l'armée du nouveau gouvernement.

Entsū-Sansō-dō ou Sazae-dō

Cette pagode hexagonale en bois de trois étages est surnommée Sazae-dō en raison de sa structure en double hélice, comme les coquilles de turbo (sazae). Vous pourrez pénétrer dans la structure. L'escalier étant à sens unique, ceux qui montent et ceux qui descendent ne se croisent jamais. Cette pagode faisait partie d'un pélerinage de 33 statues de Kannon, alternatif au pélerinage Saigoku Kannon, d'où les marques laissées çà et là par des pélerins. Elle fait partie d'un complexe de temples au pied du mont Iimori-san. Le Uga-shin-dō, à proximité, renferme 19 statues dédiées au Byakkotai (Armée des Tigres Blancs), de jeunes samurai du clan Aizu, âgés de 7 à 16 ans, qui se suicidèrent en masse au mont Iimori-san après avoir échoué à défendre le château Tsuruga-jō contre l'armée du nouveau gouvernement Meiji, pendant la guerre de Boshin, en 1868.

Dans la ville de Inawashiro

Musée commémoratif Noguchi Hideyo Kinenkan

Ce musée est dédié à Noguchi Hideyo (1876-1928), un bactériologiste japonais originaire de Inawashiro (préfecture de Fukushima), qui a découvert, en 1911, le spirochète responsable de la syphillis. Son portrait figure sur les billets de 1000 yens. Il fut plusieurs fois proposé au Prix Nobel de médecine mais ne l'obtint pas à cause du scandale provoqué par ses recherches. Il aurait ainsi inoculé la syphilis à de jeunes orphelins sans les en informer. C'est à la suite de ce scandale que furent créées les comités d'éthique de recherche. Vous pourrez visiter sa maison natale et son étude et découvrir son existence mouvementée, jusqu'à ce qu'il meurt de la fièvre jaune, sur laquelle il travaillait, en Afrique, à l'âge de 51 ans. Vous verrez des documents scientifiques, des effets personnels (lettres, rapports scolaires)... et pourrez vous faire une idée du personnage. Vous pourrez également en apprendre un peu plus sur les bactéries grâce à des activités interactives. Le musée se trouve près des rives du lac Inawashiro-ko.