Contact KotoFrançais GenkiEnglish Mayu日本語
Koto

Que peut-on voir dans l'île de Kyūshū?

Kyūshū signifie littéralement 9 provinces, en référence aux anciennes provinces de Chikuzen, Chikugo, Hizen, Higo, Buzen, Bungo, Hyūga, Satsuma et Ōsumi. Depuis 1871, l'île et toutes les îles et îlots qui en dépendent, sont divisés en 7 préfectures : Fukuoka, Kagoshima, Kumamoto, Miyazaki, Nagasaki, Ōita et Saga. Kyūshū est facilement accessible en bâteau, shinkansen, car et bien sûr avion depuis Honshū et Shikoku.
Située au sud de Honshū (principale île du Japon), Kyūshū bénéficie d'un climat subtropical et d'une forte activité volcanique qui rendent ses terres fertiles (agrumes, daikon, …). Son statut d'île lui permet également de bénéficier de poissons et fruits de mer. Sans compter l'Akaushi de Kumamoto (bœuf) et le Kurobuta de Kagoshima (porc). Il n'est donc pas étonnant que sa cuisine soit si réputée.
Sa position, proche de la péninsule coréenne en a longtemps fait la porte d'entrée vers le Japon. C'est notamment par Kyūshū que les premiers européens (Portugais) sont arrivés. L'île a largement bénéficié des influences étrangères dans les domaines de l'art et de la culture. Vous verrez par exemple l'influence de l'architecture portugaise et hollandaise, à Nagasaki. Mais Kyūshū a aussi su créer son propre style. Au musée des céramiques de Kyūshū, Saga Kenritsu Kyūshū Dōji Bunkakan, à Arita, vous découvrirez l'histoire et verrez les différentes céramiques et porcelaines de l'île, dont les porcelaines de Hizen. A Takachiho, vous pourrez découvrir une danse traditionnelle appelée Takachiho Kagura, dont des démonstrations sont faites tous les soirs dans le sanctuaire. Le Kagura est essentiellement pratiqué dans la région de Miyazaki, où les Dieux seraient descendus sur Terre. Pour assister à une représentation complète de yokagura (Takachiho Kagura nocturne), rendez-vous les 22 et 23 novembre au sanctuaire de Takachiho.
D'après le mythe de la fondation du Japon, ce serait à Kyūshū que les dieux et déesses auraient donné naissance à la lignée impériale. Mais plus concrètement, l'île présente un riche passé historique, que vous pourrez découvrir à travers divers sites :

L'activité volcanique et les séismes ont modelé cet archipel à la nature sauvage et magnifique. Le plus bel exemple en est l'île subtropicale de Yakushima, à 60km au sud de Kyūshū. Environ 20% de sa superficie sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1993 et toute l'île est classée parc national. Cette forêt primaire dense, couverte de mousses, avec ses cèdres (Yakusugi) millénaires et ses torrents et cascades, aurait servi de modèle au film d'animation Princesse Mononoke, des Studio Ghibli. Il existe des chemins de randonnée de difficulté variable, dont le plus connu est celui menant au Jōmon Sugi, un cèdre âgé de plus de 4 000 ans, mesurant 25m de haut et 16m de circonférence, probablement le plus vieil arbre du Japon.
Dans un autre registre, Kujukushima, littéralement 99 îles, en réalité 208 dont 4 habitées, se trouve dans le parc national Saikai Kokuritsu Kōen, près de Sasebo. Vous pouvez les parcourir en bateau mais les collines de Sasebo, accessibles en car ou voiture, vous fournirons des points de vue incomparables sur cet archipel. Pour les cinéphiles, Kujukushima apparaît au début du film avec Tom Cruise, Le dernier samurai, sorti en 2003.
Autre île, autre décor : Sakurajima (alt. 1 117m). Cette île est en fait un des volcans les plus actifs du Japon, devenu emblématique de la ville de Kagoshima. Des nuages de cendres s'échappent régulièrement de son cratère. L'île est reliée par une route à l'île principale, mais son accès est plus aisé en bateau. Des deux pics, c'est celui du sud qui est le plus actif. L'observatoire le plus proche du cratère est Yunohira, près du pic nord. L'accès peut être interdit en cas d'activité volcanique intense.
Poursuivons avec les volcans... Dans le parc national Aso Kujū Kokuritsu Kōen, vous pourrez partir à la conquête du cratère Aso Nakadake Kakō, sur le mont Aso-san, le volcan le plus actif du Japon. Cette immense caldeira de 24km du nord au sud est entourée de 5 pics, surnommés Aso Gogaku : Taka-dake (alt. 1 592m), Naka-dake (alt. 1 506m), Neko-dake (alt. 1 433m), Eboshi-dake (alt. 1 337m) et Kishima-dake (alt. 1 326m). L'accès peut être interdit en cas d'activité volcanique intense.
Enfin, les rochers mariés, Meoto Iwa, de Sakurai Futamigaura, à Itoshima. Ces deux rochers, comme ceux d'Ise (préfecture de Mie), sont reliés par une corde sacrée, ōshimenawa, de 30m et presque 1 tonne, symbolisant le lien du mariage. C'est au moment de l'heure bleue, juste avant le lever du soleil et au couchant, que le spectacle est le plus fascinant. Le ōshimenawa est changé tous les ans, au cours d'une cérémonie qui se tient en mai.
Après toutes ces visites, rien de tel qu'un peu de relaxation dans un onsen. Cette île volcanique n'en manque pas... Pour les plus curieux, essayez donc le Ibusuki Sunamushi Onsen ! Au sud de Kagoshima, vous pourrez prendre un bain de... sable. Des sources volcaniques chaudes longent la côte de Ibusuki et chauffent le sable à 50-55°C. Vêtu d'un yukata (kimono de coton léger), vous vous allongerez sur la plage, dans une dépression et le personnel du onsen vous recouvrira de sable noir jusqu'au cou. Après 10min, vous ressortirez parfaitement détendu.