Contact KotoFrançais GenkiEnglish Mayu日本語

Que peut-on voir dans la préfecture d'Ōsaka?

Les deux plus grandes villes de la préfecture d'Ōsaka (Ōsaka-fu) sont Ōsaka (Ōsaka-shi) et Sakai.

Dans la ville de Ōsaka

Ōsaka est la deuxième plus grande ville économique du Japon avec 8,8 millions d'habitants. Située dans la région du Kansai, à l'ouest du Japon, elle est un centre administratif, économique et culturel présentant un réseau de transports efficace.
Edo ou Tōkyō, Kyōto et Ōsaka sont depuis longtemps trois grandes villes du Japon. Alors que Edo était un centre politique et Kyōto, une capitale impériale, avec ses temples et ses sanctuaires, Ōsaka était un centre économique. Proche de la mer et à l'embouchure de diverses rivières, Ōsaka est idéalement placée pour le commerce. Les marchandises arrivaient à Ōsaka par voie maritime et fluviale. Le commerce était très animé et prospère. C'est pour ça que la ville d'Ōsaka est si animée et vivante. Les habitants d'Ōsaka parlent beaucoup et aiment plaisanter. C'est un peu la Marseille japonaise. La culture culinaire d'Ōsaka est remarquable pour l'okonomiyaki, une galette épaisse cuite sur une plaque, le takoyaki, des boulettes au poulpe, le crabe, le fugu, ce célèbre poisson dont une seule bouchée peut être fatale s'il est mal préparé, et bien d'autres spécialités encore.
La ville d'Ōsaka est répartie en deux quartiers, Kita (nord), aux environs de la gare JR d'Ōsaka, et Minami (sud), près de Namba et Tennō-ji. Kita est un quartier très chic. La gare JR a été rénovée en 2011 pour devenir une gare ultra-moderne avec de nombreux espaces aménagés, Umeda Sky Building, HEP FIVE et sa grande roue, le quartier Chayamachi et beaucoup d'autres choses. Minami est un quartier de divertissement, avec Shinsaibashi, Dōtonbori, Shinsekai, etc. Ces quartiers sont de plus en plus animés avec l'inauguration de Grand Front Ōsaka au nord et Abeno-Harukas au sud.
N'allez pas imaginer qu'il n'y a que des gratte-ciels. Le temple Shitennō-ji et le sanctuaire Sumiyoshi-taisha sont incontournables pour leur histoire depuis leur fondation au VIème siècle. Vous devrez aussi explorer les petites rues comme Fukushima, Karahori et le marché Kuromon-ichiba, ainsi que visiter le petit temple tutélaire Hōzen-ji, connu pour la soupe meoto-zenzai.
Ōsaka est accessible depuis l'Aéroport Kansai Ōsaka, KIX, par train ou navette. Si vous voulez aller au nord d'Ōsaka, il est conseillé de prendre le train Express Haruka pour descendre à Shin-Ōsaka. Pour aller au sud, le train Nankai pour descendre à Namba. Ces deux stations sont liées par la ligne de métro Midosuji-sen.

Dans la ville de Sakai

Sakai, ville culturellement et historiquement riche, se trouve au sud de la préfecture d'Ōsaka. Vous pourrez y voir de nombreux tumulus appartenant au groupe des tumulus de Mozu, dont le plus grand au monde, le mausolée Nintoku-ryō. Vous pourrez également découvrir les industries traditionnelles de la ville, parmi lesquels la coutellerie et l'encens.
La région où se situe l'actuelle ville de Sakai est occupée depuis le paléolithique. Des outils de pierre taillée d'environ 10 000 ans, des poteries de l'époque Jōmon (-14 000 à -300) et des vases en bronze et terre cuite de la période Yayoi (-300 à 250) ont été exhumés lors de fouilles dans la ville. La dynastie du pays de Yamato (Yamato-daikoku), premier gouvernement unifié de l'histoire du Japon, fut établi aux 4ème-5ème siècles. C'est à cette période que le groupe de tumulus de Mozu, consistant en plus de 100 tertres funéraires, dont celui de l'Empereur Nintoku, fut édifié à Sakai. “Sakai” (“limite” en Japanese) apparaît à l'époque Heian (794-1185), la région se trouvant alors à la limite des trois anciennes provinces de Settsu (sud de la préfecture de Hōgyo et nord de celle d'Ōsaka), Kawachi (est de la préfecture d'Ōsaka) et Izumi (sud-ouest de la préfecture d'Ōsaka). Pendant la période de Kamakura, Sakai devint un port de pêche et de transit vers l'ouest du Japon. Au cours de la période Sengoku (1467-1590), Sakai est devenu en centre d'échange avec la Chine des Ming, l'Espagne et le Protugal. A cette époque, des douves entouraient la ville. A partir de l'ère de Meiji (1868-1912), Sakai s'est rapidement modernisée : l'industrie moderne a prospéré, la population s'est accrue, la ville s'est agrandie et les transports se sont développés.

Tumulus ou kofun Nintoku-Tennō-Ryō

Nintoku-Tennō-Ryō fait partie, avec Hanzei-Tennō-Ryō (Tadeiyama Kofun) et Richū-Tennō-Ryō (Ishizugaoka Kofun), des tertres impériaux Mozu-Mimihara. A proximité, se trouvent 10 baichō (petits tertres attentants à un grand). Nintoku-Tennō-Ryō, le plus grand tumulus en forme de trou de serrure du Japon, est un des trois plus grands tertres funéraires au monde, avec la pyramide de Khéops (Egypte) et le mausolée du premier empereur Qin (Chine). Il aurait été construit vers le milieu du 5ème siècle et aurait nécessité une vingtaine d'années de travaux de construction. Cette forme de tertre est caractéristique du Japon. Celui de Nintoku-Tennō-Ryō mesure 486m de long. La partie circulaire fait 249m de diamètre et 34,8m de haut. La partie rectangulaire, qui forme un escalier à trois niveaux, mesure 307m de large et 33,9m de haut. A la jonction des deux parties, à droite et à gauche, se trouvent des plateformes carrées. Trois douves concentriques entourent le tertre, la plus éloignée ayant fait l'objet de fouilles récentes. Des tuiles en pierre et des haniwa, figurines en argile aux formes variées (femmes, oiseaux aquatiques, chevaux, daims et maisons) ont été exhumées. Au cours des campagnes de fouilles successives (1955 et postérieures), des jarres de type sueki (poteries non vernissées de la période des Kofun) ont été découvertes à l'intérieur du tertre, apportant de nouveaux indices pour sa datation. En 1872, le long sarcophage de pierre placé dans la chambre funéraire fut ouvert et une épée, une armure et des objets en verre y ont été découverts. Ces objets ont été laissés sur place mais il en existe des descriptions détaillées, notamment de la magnifique armure en bronze doré.
Nintoku-Tennō-Ryō, attribué à l'empereur Nintoku, serait postérieur à Richū-Tennō-Ryō, attribué à l'empereur Richū. Or, d'après le Nihon-shoki, chroniques du Japon datant de 720, Nintoku-Tennō serait le 16ème empereur du Japon et Richū-Tennō, le 17ème.

Musée de l'artisanat de la ville de Sakai

Vous pourrez découvrir et expérimenter, dans un seul et même lieu, toutes les industries traditionnelles de la ville de Sakai. Au rez-de-chaussée, vous trouverez une salle d'exposition avec couteaux, batonnets d'encens, textiles teints avec la technique chūsen, tapis, algues marines, vélos et confiseries, ainsi qu'un magasin (Sakai Ichi) où vous pourrez acheter des produits locaux. Au premier étage, se trouve le musée du couteau de Sakai où sont exposés et vendus au détail une très grande variété de couteaux étonnants et des couteaux professionnels. La technique de fabrication est également abordée.